web analytics

Histoire

Les bâtiments

La maison

Logis de style XVIIIe datant de 1801. Bâti avec les pierres des bâtiments du manoir détruit lors de la Révolution, il est orienté est-ouest et est muni d’un escalier central et de quatre cheminées.

Il est prévu de transformer le préau en jardin d’hiver de 100m² attenant à la maison, mais aussi de refaire une salle de bain au rez-de-chaussée puis une deuxième à l’étage. Les greniers seront isolés pour y aménager un salon-dortoir ainsi qu’un coin cuisine et douche dans la partie principale, et un espace privé indépendant dans la partie annexe.

Le châtelet

Ancien pont-levis à flèches datant du XVIe siècle. Flanqué de deux tourelles en encorbellement, il possède un escalier à vis en ardoise ainsi qu’une porte d’origine avec son heurtoir.

Aujourd’hui, accueille temporairement un atelier de bricolage pour les travaux divers.

Nous aimerions restaurer le châtelet et refaire la toiture en rond et non à pans coupés comme elle l’est aujourd’hui. Une fois habitable le châtelet sera aménagé en gîte indépendant.

La chapelle

Chapelle Sainte Barbe et Saint Mathurin, construite entre 1501 et 1506.

Sainte Barbe est la patronne des mineurs, pompiers, architectes, métallurgistes, artilleurs, canonniers et artificiers ;

Saint Mathurin est le patron des marins bretons, des potiers d’étain, des malades mentaux, des clowns et des fous et des épouses insupportables.

Elle possède sa charpente d’origine ainsi que des fragments de fresques héraldiques.

La tour

Ancienne fuie ou pigeonnier à l’étage, elle possède dans sa partie basse sept meurtrières, des latrines et une canonnière à flanc ayant fait feu en 1794 lors des guerres de Vendée.

D’après la légende, c’est dans la tour que serait morte la jeune fille du Lys d’Or.

Après l’avoir débarrassée de la végétation qui couvrait ses murs et l’intérieur, nous espérons réussir à protéger le haut des murs, voire à la couvrir d’un toit protecteur mais transparent afin de lui laisser cette magique ouverture circulaire sur le ciel.

Le logis et autres dépendances

Logis seigneurial, échauguette, étable, écuries et autres bâtiments du XVIe siècle sont également inscrits à la liste supplémentaire des monuments historiques.

L’étable est aujourd’hui utilisée comme salle de fête et de spectacle et comporte une partie cuisine et une partie salle avec estrade et l’accès à la tour en fond de scène.

Les espaces plus petits seront aménagés en ateliers (bois, forge) et les étages rendus habitables. Nous prévoyons de reconstruire aussi l’ancien four à pain.

Découvertes

Histoire complète

Dossier pdf

Page 15 à page 26.
PDF

Wikipedia

Une description historique plus poussée sur la page officielle.
voir